Espèce(s) du genre Bryonia

Bryonia dioica

- Bryonia dioica (Bryone dioïque, navet du diable)

Bryonia dioica
Bryonia dioica
Bryonia dioica
Bryonia dioica
Bryonia dioica
Photos : Aytré, juin 2007

Commune dans les haies où ses tiges s’enchevêtrent. Répandue en Europe centrale et méridionale, dans le nord de l’Afrique et au Moyen-Orient. C’est l’une des rares Cucurbitacées spontanées dans les régions tempérées avec le concombre d’âne (Ecballium elaterium).

Plante vénéneuse par sa racine. Elle contient dans toutes ses parties, mais surtout dans la racine et les fruits des saponines (bryonine) et des des hétérosides triterpéniques, dont la bryonidine et des curcurbitacines.

Elle peut provoquer par simple contact cutané des dermites, plus ou moins irritées. L’ingestion de parties de la plante (baies, racine) provoque des vomissements, de la diarrhée et peut avoir des conséquences graves (délire, crampes...). L’absorption de quelques dizaines de baies, attrayantes par leur couleur, suffirait à provoquer la mort d’un enfant.

A été utilisée dans la médecine populaire comme purgatif drastique et comme remède contre les rhumatismes, non sans inconvénients d’où son surnom de « navet du diable ».

Parfois utilisée pour garnir les tonnelles grâce à sa végétation exubérante. Il en existe une variété ornementale à feuilles laciniées.