Espèce(s) du genre Echium

Echium asperrimum

- Echium asperrimum (Vipérine très rude)

Echium italicum

Vipérine d’Italie

Echium italicum

Vipérine d’Italie


Echium italicum

Vipérine d’Italie

Echium italicum

Vipérine d’Italie


Photos : Aytré, mai 2008



Echium plantagineum

- Echium plantagineum (Vipérine faux-plantain)


Les photos ont été prises en dehors de la région, mais l’espèce est présente en Poitou-Charentes

* Plante bisannuelle de 20-60 cm., mollement velue ; tiges ascendantes ou dressées rameuses, à poils étalés non raides ; feuilles molles à poils appliqués, les radicales (souvent détruites) très grandes, ovales, en rosette, les inférieures obovales-oblongues, à nervures saillantes, les supérieures élargies en coeur à la base ; fleurs bleues violacées, grandes, en panicule lâche à rameaux écartés ; calice hispide, à lobes lancéolés ; corolle atteignant 25-30 mm., ventrue et presque aussi large que longue, délicate, à poils rares, 3-4 fois aussi longue que le calice ; 2 étamines seules saillantes, à filets glabrescents ; carpelles de 2-3 mm. , fortement tuberculeux. * Lieux sablonneux du Midi et du Sud-Ouest jusqu’à la Vendée ; Corse. Région méditerranéenne de l’Europe, de l’Asie, de l’Afrique.



Echium vulgare

- Echium vulgare (Vipérine commune)

Autres noms : Herbe aux vipères, Dragon, Herbe à la couleuvre, Langue d’oie.
Echium vient du grec echion désignant dans l’antiquité plusieurs borraginacées. Echion dérive de ekis "vipère" : les corolles à lobes inégaux ressemblent à des mâchoires ouvertes de serpents et l’inflorescence s’enroule un peu comme un reptile.

Echium vulgare

Vipérine commune

Echium vulgare

Vipérine commune

Echium vulgare

Vipérine commune