Espèce(s) du genre Euphorbia

Euphorbia cyparissias

- Euphorbia cyparissias (Euphorbe faux cyprès, Euphorbe petit-cyprès)


Les photos ont été prises en dehors e la région, mais l’espèce est présente en Poitou-Charentes.



Euphorbia amygdaloides

- Euphorbia amygdaloides ( Euphorbe à feuilles d’Amandier, Euphorbe des bois, Herbe à la faux )

Euphorbia amygdaloides
Euphorbia amygdaloides
Euphorbia amygdaloides


Photos : Saint-Laurent dd la Prée, avril 2008

Cette euphorbe pousse dans les bois. Ses feuilles sont disposées en rosette dans la partie basse de la tige. Elles sont coriaces et persistantes en hivers. Les glandes des fleurs sont jaunes, en forme de croissant à pointes convergentes.



Euphorbia dulcis

- Euphorbia dulcis (Euphorbe douce)

Euphorbia dulcis
Euphorbia dulcis


Photos prises en dehors de la région mais l’espèce est présente en Poitou-Charentes.



Euphorbia exigua

- Euphorbia exigua (Euphorbe exiguë, Euphorbe fluette, Petite Ésule)

Euphorbia exigua
Euphorbia exigua


Euphorbia exigua
Euphorbia exigua


Photos : Aytré, avril 2009



Euphorbia helioscopia

- Euphorbia helioscopia (Euphorbe réveil-matin)

Euphorbia helioscopia

Euphorbe réveil-matin

Euphorbia helioscopia

Euphorbe réveil-matin

Euphorbia helioscopia

Euphorbe réveil-matin



Euphorbia lathyris

- Euphorbia lathyris ( Euphorbe des jardins, Épurge, Herbe à taupes, Euphorbe Gesse )

Euphorbia lathyris
Euphorbia lathyris
Euphorbia lathyris
Euphorbia lathyris
Euphorbia lathyris


Photos : Sainte Marie de Ré, mai 2008

L’épurge, est une plante herbacée bisannuelle de la famille des Euphorbiacées, assez commune en Europe, parfois cultivée dans les jardins.

Le nom « épurge » vient de l’ancien français espurgier, expurger, en référence aux propriétés purgatives des graines.

Cette espèce est originaire du sud de l’Europe (France, Italie, Grèce) et de la Chine. Elle s’est naturalisée dans de nombreux pays. C’est une plante rudérale qui se rencontre dans les friches, les décombres, au voisinage des habitations, quelquefois dans les jardins.

C’est une plante bisannuelle qui a un port très particulier : une tige dressée, droite, simple, creuse, se ramifiant seulement vers son sommet et portant des feuilles opposées décussées, c’est-à-dire disposées par paires en croix, à l’horizontale. La tige se prolonge en terre d’une racine pivotante. Les feuilles, d’un vert bleuté, sont sessiles, entières, allongées, se rétrécissant vers leur extrémité terminée par une petite pointe. Elle n’ont qu’une seule nervure blanchâtre.

Les fleurs sont en réalité de petites inflorescences condensées (cyathes). Elles sont réunies en grandes ombelles à 4-6 rayons qui se subdivisent plusieurs fois. Les bractées qui marquent ces bifurcations ont une forme ovale différente de celle des feuilles.

Les fruits (capsules), de la taille d’une grosse câpre, sont formés de trois parties arrondies. Les graines globuleuses sont brunes.



Euphorbia palustris

- Euphorbia palustris (Euphorbe des marais)

Euphorbia palustris
Euphorbia palustris
Euphorbia palustris


* Plante vivace atteignant souvent 1 mètre, glabre, à souche très épaisse, tige robuste, dressée, portant de nombreux rameaux stériles et florifères ; feuilles un peu molles, rapprochées, ohlongues-lancéôlées, non mucronées, entières ou denticulées, les ombellaires ovales ; ombelle jaune, à rayons nombreux ; bractées obovales ; glandes entières ; capsule grosse (5-6 mm.), trigone à sillons profonds, glabre, couverte de tubercules arrondis ; graines subglobuleuses, lisses, brunes pruineuses, luisantes. * Marais, lieux humides, çà et là dans une grande partie de la France ; manque au Plateau central. Europe ; Asie occidentale.

Photos : Taugon, avril 2011



Euphorbia paralias

- Euphorbia paralias (Euphorbe maritime)

Euphorbia paralias

Euphorbe maritime

Euphorbia paralias

Euphorbe maritime

Euphorbia paralias

Euphorbe maritime

photos : Le bois plage, Ile de Ré, mai 2007


Euphorbia peplus

- Euphorbia peplus (Euphorbe des jardiniers, Euphorbe des jardins)

Euphorbia peplus
Euphorbia peplus


Euphorbia peplus


* Plante annuelle de 10-40 cm., glabre, à racine pivotante ; tige dressée, souvent rameuse dès la base ; feuilles minces, éparses, obovales, obtuses ou émarginées, entières, atténuées en pétiole, les ombellaires sessiles ; ombelle grande, à 3 rayons 1-4 fois bifurques ; bractées ovales apiculées, entières, obliques à la base ; glandes en croissant, à cornes setacées ; capsule petite, glabre, lisse, à coques munies chacune sur le dos de 2 carènes ailées ; graines de 1/2 mm., gris perle, hexagonales, offrant un sillon longitudinal et sur les faces des lignes de 3 ou 4 fossettes ; caroncule arrondie.

* Cultures et décombres, dans toute la France.

Photos : Rivedoux, Ile de Ré, mars 2010